Histoire de l’éducation (nouvelle publication)

La voix des pauvres :

chant et civilité oratoire dans les écoles de charité de Lyon à la fin du XVIIe siècle

Xavier Bisaro
Histoire de l’éducation, n° 143, 2015/1, p. 125-151

Résumé

Fondées par Charles Démia à la fin du XVIIe siècle, les écoles de charité de Lyon permirent à de nombreux enfants pauvres de bénéficier d’une instruction scolaire incluant prioritairement l’apprentissage de la lecture. À celui-ci était adjoint l’initiation au plain-chant que les enfants étaient appelés à pratiquer lors d’offices, mais également en classe pour des exercices liés à la lecture ou lors de rituels tels que la distribution des repas. Loin d’être dissociées, les deux techniques d’oralisation que constituaient la lecture et le chant reposaient sur un même corpus textuel latin (notamment les psaumes) et devaient répondre à des critères de convenance partagés. Explorant les différents paramètres de ce double enseignement, cet article propose de souligner les points qui en fondaient la cohérence et de définir le projet éducatif qui le sous-tendait.

Présentation complète

Les commentaires sont clos.