Journal de bord

 

juillet 2017

juin 2017

  • mise en ligne d’une notice sur le Processionnal de Cassien Chamgarnier (1783)

mai 2017

  • préparation d’une notice sur le Processionnal (1783) de Cassien Chamgarnier, maître d’école à Bessey-la-Cour (manuscrit conservé aux Archives départementales de la Côte-d’Or)
  • 10 et 11 mai : rencontre du groupe de travail de l’axe 4 Chanter la lecture (suivi de l’expérimentation menée dans des écoles de Tours, préparation du travail effectué dans ce cadre par des étudiants du CFMI en 2017-2018)

Cette nouvelle réunion a permis de retrouver une partie des enseignants associés à l’expérimentation en cours sur les consignes chantées et les comptines. Les entretiens menés avec eux ont servi à prendre connaissances des méthodes mises en place et des résultats engrangés, ainsi qu’à envisager la poursuite de cette opération. Par ailleurs, plusieurs temps d’échange ont rassemblé ces enseignants, les membres du groupe de travail et les étudiants du CFMI de Tours ayant accepté de rejoindre le projet. La discussion a notamment porté sur les attendus de l’expérimentation et le possible réinvestissement de celle-ci dans le cadre des missions d’un musicien-intervenant stagiaire.

  • “Une oie, deux oies, trois oies……… c’est TOI – Jeux d’enfants” – restitution publique par trois classes d’écoles de la ville de Tours, organisée à l’initiative d’Isabelle Magnan (CPD Éducation musicale, SDEN Indre-et-Loire) dans le prolongement de l’axe 4 du projet
  • Axe 1 – Une histoire du chant scolaire : dépouillement du catalogue de la bibliothèque des Archives Départementales du Tarn (81)
  • amélioration des fonctionnalités de recherche dans les bases de données bibliographique – correction de la bibliographie des monographies locales

avril 2017

mars 2017

  • communication “Le chant scolaire à l’époque moderne : un objet entre musicologie et histoire de l’éducation” (journée d’étude La Musicologie au regard des sciences humaines, Tours, département de musicologie de l’Université François-Rabelais)
  • axe 4 : Les âges du chant

Saisie des événements scolaires relatés dans le Journal du maître d’école Pierre-Louis-Nicolas Delahaye (1745-1805). En raison de la difficulté d’accès à certaines sources, le projet d’une “micro-histoire vocale” de la paroisse de Silly-en-Multien est, pour l’instant, ramené à une enquête sur les rituels scolaires et para-scolaires décrits par ce régent d’école.


février 2017

  • 27 et 28 février : rencontre du groupe de travail de l’axe 4 Chanter la lecture

Au cours de ces deux journées organisées au CESR de Tours, les membres du groupe ont pris connaissance du développement de l’expérimentation menée dans plusieurs écoles de Tours et de communes attenantes (utilisation éducative de comptines, introduction de consignes chantées). Ils ont ensuite préparé la rencontre avec les enseignants participant à cette opération, la captation de situations pédagogiques et l’intégration d’étudiant du CFMI dans ce dispositif. Par ailleurs, un module de formation continue à distance destiné à des enseignants de GS et de CP (Voix pour chanter : voie pour apprendre, du cycle 1 au cycle 2) sera mis au point afin de diffuser les propositions engrangées dans le cadre de cet axe du projet Cantus Scholarum.

  • publication d’une notice sur la Methode nouvelle (1747) de François de La Feillée

janvier 2017

  • Axe 1 – Une histoire du chant scolaire : dépouillement du catalogue de la bibliothèque des Archives Départementales de l’Yonne (89)

décembre 2016

Michel Corrette, Symphonie des Noëls n° 5 – Noël suisse (ensemble Arion, CD Early-music, 2008)

novembre 2016

  • séjour de recherche auprès de l‘Università degli Studi di Padova – réalisation d’une base de données consacrée aux sources de l’enseignement du plain-chant en Italie du XVIe au XVIIIe siècle (Trattati italiani di canto fermo, s. XVI-XVIII)

octobre 2016

septembre 2016

  • axe 4 : réunion du groupe de travail (13-14 septembre 2016)

Cette rencontre a permis de dresser un bilan de la mise en place de l’expérimentation Comptines & consignes chantées. La formation inaugurale proposée par I. Magnan et C. Boulaire a rassemblé le 2 septembre 2016 une quinzaine d’enseignants de GS et CP travaillant dans des écoles du centre et de la première couronne de Tours. Ouverte par une présentation des dimensions culturelles et anthropologiques de la comptine, cette journée de formation a été poursuivie par la présentation d’un corpus de comptines et de consignes chantées, avant d’être conclue par un atelier pratique.

Après un compte rendu de cette première étape, le séminaire de l’axe 4 a été consacré à un partage des formules de consignes produites par ses participants durant l’été, puis à la sélection et au classement des plus adaptées à une appropriation par les enseignants. De plus, une procédure de suivi et d’évaluation de l’opération a été élaborée. Enfin, un élargissement de ce dispositif en direction d’étudiants du CFMI a été envisagé en concertation avec les responsables de cette structure. L’ensemble de l’opération a donné lieu à une présentation détaillée sur le carnet de travail de Cécile Boulaire, contributrice au projet.

Comme pour les précédents séminaires de l’axe 4, celui-ci a été ponctué par des interventions sur l’histoire du chant scolaire au XXe siècle (communication de Ph. Bazin sur le chant choral à l’école et au collège, analyse de recueils de comptines par R. Mesplé).

.Les prochains rendez-vous du groupe de travail (février et mai 2017) serviront à suivre le développement de l’expérimentation, à recueillir et à analyser les réactions d’enseignants, et à préciser les usages pédagogiques en CP des répertoires introduits cette année au niveau de la GS.

août 2016

  • dépouillement des volumes de la Bibliographie générale des travaux historiques et archéologiques publiés par les Sociétés savantes de la France en vue de l’enrichissement de la base des monographies locales et départementales 

juillet 2016

Organisé par Christine Bénévent et Xavier Bisaro, le LIXe Colloque international d’études humanistes du CESR s’est déroulé dans une ambiance studieuse et enthousiaste. Les travaux des participants ont été encadrés par les conférences de Kate van Orden et d’Anne-Marie Chartier, et agrémentés par un concert de l’ensemble Vox Cantoris (dir. J.-Ch. Candau) ainsi que par la représentation d’une pièce de théâtre étudiant de la Renaissance par des étudiants de l’Université de Bourgogne.

Affiche-Parolesd'élèves

 

En attendant la publication des actes (dont la préparation débutera au cours de l’automne 2016), quelques souvenirs…

 

  • Le compteur du site affiche plus d’un million de pages consultées depuis son ouverture à l’automne 2014, dont quelques dizaines de milliers probablement par des robots et autres visiteurs malveillants ! Il ne faut déduire de ceci qu’un ordre de grandeur et le fait que le site bénéficie, malgré tout, d’un nombre important de connexions.

juin 2016

  • 22-23 juin 2016 : rencontre du groupe de travail “Chanter la lecture” (axe 4)
  • séjour à la bibliothèque municipale du Mans pour travailler sur un exemplaire de la première version de l’Ecole paroissiale (1654) de Batencour – nouvelle version de la notice consacrée à cet ouvrage

mai 2016

  • mise en ligne d’une étude des écrits de Claude Joly relatifs aux querelles scolaires à Paris au XVIIe siècle
  • rencontre du groupe de travail “Voix de l’enfant” (axe 2) les 24 et 25 mai 2016

Les contributeurs à l’axe 2 ont travaillé à la structure de la publication électronique Vox Puerorum. Son plan a été révisé ainsi que le corpus de documents constituant l’élément central de cette future exposition virtuelle. La rencontre a également permis de s’initier aux fonctionnalités du CMS Omeka, d’en saisir la logique de développement et les conséquences de celle-ci sur la conception des pages. D’autre part, les modalités de l’écriture collaborative ont été précisées et testées sur un outil électronique mis en place pour l’occasion. Les mois à venir seront consacrés à l’agencement des images et à la rédaction de leurs textes d’accompagnement. Selon le calendrier adopté par les participants, la mise en ligne de Vox Puerorum est prévue pour la fin de l’année 2017.

avril 2016

  • séjour aux Archives départementales de la Côte-d’Or

Le repérage préalable des sources scolaires conservées aux Archives départementales de la Côte-d’Or a tenu ses promesses : les documents sur les petites écoles y abondent principalement dans les séries C (Intendance) et E dépôt (fonds municipaux), alors que d’autres séries habituellement riches (série G notamment) sont moins bien pourvues. Il a également été possible de travailler sur les archives de la Confrérie des Maîtres-écrivains et Maîtres d’école de la ville de Dijon (série E), ce type de source n’étant pas courant. Enfin, les Archives départementales de la Côte-d’Or recèlent une pièce très rare, en l’occurrence un livre de chant copié en 1783 par le régent d’école de la paroisse de Bessey-la-Cour. Peut-être sensible aux charmes de la province où il exerçait, celui-ci ne manqua pas de dessiner des pieds de vigne sur la page de titre de ce manuscrit…

vigneBaissey

  • mise en place d’une arborescence OMEKA destinée à la publication électronique Vox puerorum (axe 2 du projet)

mars 2016

février 2016

  • fusion des bases bibliographiques

Les bases de données bibliographiques sur l’enseignement scolaire en Europe au Moyen-Âge d’une part, aux époques moderne et contemporain de l’autre, sont désormais fusionnées en une seule base. Celle-ci concentre désormais tous les travaux généraux sur l’enseignement scolaire recensés au cours de l’enquête.

  • achèvement de textes en cours de publication (article pour la revue Histoire de l’éducation ; contribution au collectif Voices and Books, 1500-1800 ; article sur les maîtres d’école champenois au XVIIIe siècle)

janvier 2016

  • rencontre du groupe de travail “Chanter la lecture” (axe 4)

Les contributeurs de l’axe 4 se sont réunis au CESR de Tours les 14 et 15 janvier 2016. Cette rencontre a permis de dresser un état des lieux de la chanson scolaire en se basant sur une observation de la bibliographie des sources établie pour l’occasion, ainsi que sur l’examen de recueils tant anciens que récents apportés par les participants. Les expériences respectives de ces derniers ont également nourri les discussions.

Les prochaines séances de ce séminaire auront lieu en juin et septembre 2016. Elles se dérouleront selon deux axes : d’une part, la poursuite d’une approche rétrospective des répertoires du chant scolaire ou des orientations institutionnelles prises à ce sujet au cours du XXe siècle ; de l’autre, l’élaboration d’une stratégie pédagogique visant à articuler chant et apprentissage de la lecture à la charnière des actuels cycles 1 (école maternelle) et 2 (début de l’école élémentaire).

  • Axe 4 – Chanter la lecture : ouverture d’un espace de travail dédié aux contributeurs
  • Axe 1 – Une histoire du chant scolaire : dépouillement des catalogues des bibliothèques des Archives Départementales des Hautes-Pyrénées (65), de Saône-et-Loire (71), de Savoie (73), des Vosges (88), du Val-de-Marne (94) et du Val-d’Oise (95).

décembre 2015

  • Axe 1 – Une histoire du chant scolaire : dépouillement des catalogues des bibliothèques des Archives Départementales du Morbihan (56), de l’Oise (60) et des Pyrénées-Atlantiques (64). Avec ce dernier enrichissement, la bibliographie des monographies d’histoire scolaire dépasse désormais le pallier des 700 références.

Cantem encara (extrait de Noël baroque occitan, Ligia Digital, 2009)

novembre 2015

Ce colloque organisé par Erminia Ardissino et Élise Boillet a été l’occasion d’entamer un travail sur les livres d’heures imprimés au XVIe siècle. Souvent mentionné dans les textes prescriptifs, ce type de support n’avait pas encore été intégré à l’enquête documentaire du projet Cantus Scholarum. Leur examen sériel permet pourtant de constater à quel point leur typographie pouvait être adaptée au chant, et de mieux comprendre l’apparition des psautiers scolaires à partir du XVIIe siècle. Les livres d’heures feront donc l’objet d’une attention accrue dans les développements ultérieurs du projet.

  • séjour aux Archives départementales de la Marne (site de Châlons-en-Champagne)

Ce deuxième passage à Châlons-en-Champagne a permis d’achever le dépouillement de la longue série des registres de visite pastorale s’étalant de la fin du XVIIe siècle au milieu du siècle suivant. Entamé en 2013, ce travail avait notamment conduit à relever dans les mémoires préalables à la visite rédigés par les curés d’intéressantes considérations à propos du rôle du maître d’école au service des communautés paroissiales. Dans la perspective de la rédaction d’un article sur ce sujet, il est donc apparu indispensable d’achever la lecture de cet ensemble documentaire. Par ailleurs, le fonds de l’Intendance de Champagne a également été consulté afin d’en dégager plusieurs dossiers relatifs à l’intervention du pouvoir séculier dans les affaires scolaires du diocèse de Châlons sous le règne de Louis XV.

  • Axe 1 – Une histoire du chant scolaire

Dépouillement du catalogue de la bibliothèque des Archives Départementales de la Marne (51) ; mise en ligne d’une note de travail sur l’enseignement de la lecture dans le diocèse de Boulogne-sur-Mer au XVIIIe siècle.

octobre 2015

  • 27-28 octobre 2015 : rencontre du groupe de travail “Voix de l’enfant” (axe 2)

Les contributeurs de l’axe 2 ont découvert les possibilités de l’interface OMEKA choisie comme support pour leur publication électronique. En prenant en compte les spécificités de cet outil numérique, ils ont ensuite élaboré le plan général de la publication, avant de mettre au point les modalités concrètes de leur collaboration (échéancier, distribution des tâches, utilisation des forums). La prise en main d’OMEKA s’opèrera en février 2016 après une période consacrée au rassemblement de l’iconographie de cette publication.

Par ailleurs, le travail scientifique a été poursuivi au travers de communications portant sur les Chants populaires pour les écoles de Maurice Bouchor et Julien Tiersot (M. Belly), et sur Le Triomphe de la Divine Marie, ballet donné par la Congrégation des Ecoliers du Collège jésuite d’Avignon en 1687 (V. Castagnet).

  • conférence à l’Université Libre de Bruxelles (ULB) : “Le projet Cantus Scholarum : une musicologie de l’insaisissable”
  • séance de travail avec les membres de l’atelier numérique de la MSH Val-de-Loire en vue de la publication d’un livre électronique

septembre 2015

août 2015

  • début de l’exploitation des archives dépouillées en 2013 à Châlons-en-Champagne
  • ouverture d’une nouvelle page de liens

juillet 2015

  • conférence pour le stage international de plain-chant du CESR (programme) : Le plain-chant dans les petites écoles sous l’Ancien Régime : apprendre sans comprendre ?
  • participation au colloque international L’enseignement musical, entre théorie & pratique. Histoire & enjeux actuels à Toulouse (programme complet)

juin 2015

  • publication de l’article “Une Tradition en chantier…” dans Acta musicologica

Cette note a pour objet la circulation d’individus qui, entre églises paroissiales et monde capitulaire, assumèrent simultanément ou successivement des fonctions de musiciens (chantres, organistes, serpentistes) et de régents d’écoles. Au travers de cette étude, il s’agit également de mettre en valeur le potentiel de la base de données Muséfrem actuellement en cours de développement.

mai 2015

  • ouverture de la section iconographie du site – travail sur les fonctionnalités du site (mise en place d’un espace réservé, rationalisation de la présentation des données bibliographiques, formatage des notes de bas de page)

À la suite de cette plongée dans les entrailles du site (!), les bases bibliographiques peuvent être classées et interrogées en ligne (voir ici).

  • Journée d’étude Musica a Scuola tra Medioevo e Rinascimento (Dipartimento di Beni culturali – Università di Padova)

Présentation du projet Cantus Scholarum dans la journée d’étude organisée par Paola Dessi (programme ici) le 14 mai 2015.

  • Publication en marge du projet : « Les Vespres à deux chœurs avec symphonies de Menault : une stylistique du vraisemblable », La musique d’église et ses cadres de création dans la France d’Ancien Régime (« Biblioteca della Rivista di storia e letteratura religiosa », n° 30), Florence, Leo S. Olschki, 2014 (cf. ici).

avril 2015

  • Séminaire de l’axe 2 – rencontre des 22-23 avril 2015

Le séminaire a réuni les intervenants de sa première édition (Marlène Belly, Emmanuelle Chapron, Inga Mai Groote, Daniele V. Filippi, Christian Grosse) rejoints par Véronique Castagnet, Anne-Marie Chartier, Marina Roggerro et Côme Simien (programme détaillé ici).

Les contributions ont permis d’élargir la chronologie de l’enquête (la Révolution), son aire d’extension (l’Italie, la France méridionale) ainsi que les angles d’attaque du sujet (les ressorts cognitifs de la lecture pratiquée dans les petites écoles). Les discussions particulièrement nourries ont fait émerger de nouveaux critères de convergence ou de différenciation entre les usages du chant scolaire dans l’Europe moderne. Il a également été possible d’approfondir les méthodologies de recherche propres à certains champs (enquête par “traces” pour le Béarn aux confins des XVIe et XVIIe siècles, croisement de sources nombreuses et diversifiées pour la Révolution). Par ailleurs, la table ronde sur les “représentations de la voix de l’enfant à l’époque moderne” a révélé la complexité des enjeux de ce sujet. Les sources susceptibles de les éclairer sont très hétérogènes et, de ce fait, ne facilitent pas la mise au point d’une grille de lecture générale. Cette difficulté est accrue par le caractère encore mouvant de l’historiographie de l’enfant : la thèse centrale de Philippe Ariès a donné lieu à diverses interprétations ou contradictions sans que se dégage pour l’instant un socle stable à partir duquel étudier plus particulièrement les connotations morales et symboliques de la voix de l’enfant.

Enfin, les participants ont avancé dans la préparation de la synthèse des travaux du groupe qui, probablement, prendra la forme d’un livre multimédia. La prochaine rencontre (27-28 octobre 2015) sera l’occasion de mettre à l’épreuve la procédure de rédaction collective.

  • Axe 1 – Une histoire du chant scolaire

Dépouillement du catalogue de la bibliothèque des AD du Jura (39), de la Loire-Atlantique (44) et du Maine-et-Loire (49).

mars 2015

  • Colloque 2016

Le comité scientifique du colloque Les paroles d’élèves dans l’Europe moderne a été constitué. Les informations relatives à cette manifestation seront désormais regroupées sur une page spécifique.

  • Séminaire L’institution de l’enfant à la Renaissance (CESR, 31 mars 2015)

Dans le cadre du séminaire de littérature française du CESR consacré cette année à l’institution de l’enfant à la Renaissance (sous la direction de M.-L. Demonet), X. Bisaro proposera une approche de l’enseignement de la lecture aux XVIe et XVIIe siècles, en se penchant plus particulièrement sur le cas des petites écoles.

  • Corpus des méthodes “faciles”

Préparation de la notice de présentation de l’Instruction methodique pour l’ecole paroissiale de Jacques de Batencour (1669).

  • Axe 1 – Une histoire du chant scolaire

Début du dépouillement des archives numérisées en décembre dernier à Arras. Enrichissement de la section internationale de la base bibliographique. Dépouillement du catalogue de la bibliothèque des AD des Alpes-de-Haute-Provence, de l’Ariège, du Cantal, du Doubs, de la Drôme, du Finistère et de l’Hérault.

  • Axe 4 – Chanter la lecture

Contacts en vue de la constitution du groupe de travail. La première réunion de travail est programmé pour le début de l’année 2016.

  • Publications dans la base de données Muséfrem

De nouvelles notices de musiciens de la “génération 1790” viennent d’être ajoutées à la base de données Muséfrem. Grâce à la perspicacité de ses contributeurs, les petites écoles apparaissent dans plusieurs carrières reconstituées, soit comme instance de première formation, soit comme activité professionnelle pour des musiciens avant ou pendant la Révolution. Quelques régents d’école à part entière font même leur entrée dans la base…

février 2015

  • conférence à Ravenna (I)

À l’invitation de la Prof. Nicoletta Guidobaldi, le projet Cantus Scholarum fera l’objet d’une conférence de présentation devant les membres du Dipartimento di Beni Cultural de l’Università  di Bologna (campus de Ravenna).

  • mise en ligne du Livre de choeur de Mayenne

La notice de présentation et le fac-similé de ce livre de chœur réalisé par un frère enseignant en 1839 ont été mis en ligne.

janvier 2015

  • rétablissement du site Cantus Scholarum

Après une attaque massive des serveurs informatiques de l’Université, le site Cantus Scholarum est resté indisponible pendant plus d’un mois, ce qui explique l’absence de lettre d’information pour le mois de décembre.

Maintenant achevée, la restauration du site va lui permettre de retrouver son rythme d’enrichissement normal.

décembre 2014

  • séjour aux Archives départementales du Pas-de-Calais

La semaine du 15 au 19 décembre 2014 a été consacrée au dépouillement des sources scolaires anciennes conservées aux Archives départementales du Pas-de-Calais. Repéré au travers de plusieurs travaux, ce fonds s’est révélé d’une grande richesse, tant pour ce qui concerne les petites écoles paroissiales (grâce notamment à plusieurs séries de formulaires préalables aux visites pastorales) que pour les collèges et pensionnats religieux (livres de compte des Ursulines d’Arras et du collège oratorien de Boulogne-sur-Mer). Les documents engrangés à l’occasion de ce séjour donneront lieu à une première exploitation sous la forme d’une note de travail, avant une utilisation plus systématique dans le cadre de travaux du groupe de travail Cantus Scholarum.

Noël (Ballard, 1700)Rituel du choeur tres-util pour exercer les personnes qui apprennent le Plein-Chant… (Paris, Chez Christophe Ballard, 1700, p. 125)

novembre 2014

  • Première séance du séminaire Cantus scholarum au CESR de Tours les 6 et 7 novembre 2014 (programme disponible ici).

Dédiée à la “Voix de l’enfant” à l’époque moderne, les interventions ont cependant été concentrées sur le chant des enfants dans le cadre des activités scolaires (E. Chapron, I. Groote, C. Grosse), durant les séances de catéchisme qui leur étaient destinées (D. V. Filippi) ou lors de missions (M. Belly). Les discussions, au cours desquelles V. Castagnet a rejoint les participants, ont permis d’aborder ces pratiques chantées sous divers angles :

– distinction/rapprochement entre confessions chrétiennes ;

– variété des échelles d’apparition et d’évolution des phénomènes (efforts d’instauration ponctuels, installation de pratiques sur la moyenne ou sur la longue durée, progression continue/discontinue…) ;

– racines et prolongements des phénomènes observés à l’époque moderne ;

– articulation entre les usages chantés et leurs supports imprimés.

Les discussions ont aussi porté sur les méthodes employées par chacun des participants (sources employées, combinaisons de ces sources entre elles, rapport à l’historiographie de l’instruction scolaire…).

Le groupe de travail se retrouvera en avril et octobre 2015 afin de poursuivre l’étude des manifestations et des représentations de la voix de l’enfant. Ces prochaines rencontres serviront également à préciser la nature de l’ouvrage collectif qui, à terme, rassemblera les résultats de cette enquête.

  • Recherches aux Archives départementales de la Vienne (Poitiers)

Malgré l’importance du diocèse de Poitiers sous l’Ancien Régime (plus de 700 paroisses), la consultation des séries D, G et H des Archives départementales de la Vienne a été peu fructueuse. Les fonds paroissiaux, pourtant minutieusement inventoriés, sont presque entièrement consacrés aux rentes et propriétés (pas de comptes ni de délibérations), et le fonds du diocèse reste muet sur l’activité scolaire. Même la série L (Révolution) est exceptionnellement pauvre en la matière : parmi les cotes relatives à l’administration départementale, une seule est explicitement dédiée à l’instruction publique ! Seuls quelques actes de fondations de collèges (série D) ont permis de constater à Poitiers et dans de petites villes du diocèse la mobilisation des enfants pour des cérémonies obituaires récurrentes, à l’image de ce qui se passait dans la plupart des collèges de l’ouest du royaume (cf. notamment les études de Bellée et Angot pour le Maine). Cette situation documentaire ne doit pourtant pas laisser penser que la densité de petites écoles était faible : les listes de maîtres en activité dressées par l’Intendance à la fin de l’Ancien Régime (série C) sont conséquentes, et les Affiches du Poitou publiaient à la même époque des annonces de recrutement émanant de paroisses poitevines tant urbaines que rurales.

Ces maigres résultats expliquent en partie le faible nombre de travaux portant sur l’histoire scolaire du Poitou, hormis l’article de Serge Duguet sur les écoles charitables fondées par l’évêque Jean Claude de la Poype de Vertrieu (ép. 1702-1732).

Enfin, pour les amateurs de plain-chant du XVIIIe siècle, un rapide sondage dans ces mêmes archives à partir du nom de La Feillée n’a rien donné. Le mystère environnant l’identité de cet ecclésiastique, par ailleurs auteur de la célèbre Méthode nouvelle publié à Poitiers en 1748 avant de connaître une belle fortune éditoriale, reste entier…

  • Séminaire de l’axe 2 – rencontre des 22-23 avril 2015

Outre les participants de la première rencontre, le séminaire accueillera en avril prochain Anne-Marie Chartier et Côme Simien.

  • Catalogues de bibliothèques d’Archives départementales nouvellement dépouillés : Loiret (45), Manche (50).

octobre 2014

  • Les sources rassemblées dans le cadre du projet sont partiellement mises en ligne.

À terme, chaque méthode fera l’objet d’une notice de présentation, avec reproduction de pages significatives, et les psautiers scolaires seront recensés. La consultation des sources intégrales non disponibles sur des sites publics est possible au CESR.

  • Un premier manuscrit conservé dans une collection privée (le Cahier de l’instituteur Jean-Baptiste Levasseur, recueil copié en 1838) a été numérisé et mis en ligne en même temps qu’une notice de présentation détaillée.
  • Poursuite de la collecte bibliographique des travaux sur l’enseignement élémentaire en recourant, notamment, à l’interrogation des catalogues en ligne des bibliothèques d’archives départementales.

Pour l’instant, ce travail a été effectué pour les départements suivants : Ain (01), Hautes-Alpes (05), Aube (10), Bouches-du-Rhône (13), Calvados (14), Charente-Maritime (17), Côte-d’Or (21), Indre-et-Loire (37), Landes (40), Haute-Loire (43), Lozère (48), Haute-Marne (52), Nièvre (58), Pas-de-Calais (62), Puy-de-Dôme (63), Sarthe (72), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Somme (80), Var (83), Vendée (85).

septembre 2014

Grâce à la collaboration efficace de Sébastien Busson (CESR), le site Cantus Scholarum est en ligne depuis le 19 septembre 2014. Outre des informations sur le projet et des ressources relatives aux petites écoles, ce site présentera les étapes successives de la recherche dans la rubrique Journal de bord.

août 2014

  • Dans le cadre de l’axe 3 du projet, le dépouillement du Journal de Pierre-Louis-Nicolas Delahaye, maître d’école à Silly-en-Multien (ancien diocèse de Meaux) a débuté depuis quelques semaines. Ce travail minutieux consiste à intégrer dans une base de données l’ensemble des événements, lieux, personnes, dates… évoqués dans ce document.
  • Parallèlement à ce travail, un premier séjour aux Archives départementales de l’Oise (département de rattachement de Silly-le-Long depuis la Révolution) a permis de rassembler un large faisceau d’informations sur ce village, ainsi que ceux de ses alentours. Les comptes et registres de paroisses ont été privilégiés afin de dégager des points de comparaison entre l’activité scolaire et cantorale de P.-L.-N. Delahaye à Silly et celle de ses confrères des paroisses voisines.
  • Communication sur le psautier comme support de lecture à Sélestat (cf. ici).

juillet 2014

  • Communication à Boston (MA) dans le cadre du colloque Listening to Early Modern Catholicism (cf. ici).

mai 2014

  • Présentation du projet Cantus Scholarum à Ravenna (I) dans le cadre de la journée d’étude Beni musicali e Cultural heritage (cf. ici).

avril 2014

  • Dépouillement de sources scolaires aux Archives départementales du Maine-et-Loire, à Angers.

novembre 2013

  • Séjour aux Archives départementales du Rhône, à Lyon.

Ces journées ont permis de dépouiller la totalité du fonds des écoles de charité fondées à Lyon par Charles Démia à partir des années 1670, avant que ce dernier assure la supervision des écoles paroissiales du diocèse. Les relevés d’inspection se sont révélés particulièrement riches en informations sur l’organisation effective de l’enseignement de la lecture.

octobre 2013

  • Séjour aux Archives départementales de la Marne (site de Châlons-en-Champagne) afin de dépouiller des sources relatives aux écoles paroissiales de l’ancien diocèse de Châlons.

Du point de vue de l’histoire scolaire, ce fonds a été récemment mis en valeur par l’article d’Emmanuelle Chapron, « Des livres pour les écoles du peuple ? Economie et pratiques du texte scolaire en Champagne au XVIIIe siècle », Histoire de l’éducation, n° 127, 2010, p. 7-34.

Les sources scolaires sont dispersées en de nombreux fonds parmi lesquels figurent les registres de visites pastorales (série G) et les archives révolutionnaires (série L). Ces dernières feront probablement l’objet d’une exploitation future en raison de la précision des informations qu’elles recèlent (chaque maître en activité dans le département à partir de 1790 étant minutieusement recensé et suivi par l’administration nouvelle).

Les commentaires sont clos.